Lingerie d'autrefois

Publié le par Jeanne-Marie

 

Je possède dans mes tiroirs deux culottes fendues venant de la famille de ma grand-mère maternelle née en 1875.

 

Celle-ci est en fine toile de lin.

 

culotte-fendue.JPG

 

De chaque côté, la ceinture est est fermée par un bouton et une boutonnière, avec une fente d'ouverture de 26 cm, ce qui est grand.

Longueur totale : 82 cm,

Largeur du bas : 32 cm,



longueur.JPG

 

Bas : grand ourlet finement festonné.

  

bas-festonne.JPG 

Milieu dos, sous la ceinture, on peut voir un empiècement en pointe qui donne du volume à la culotte sur les fesses.

Hauteur dos jusqu’à la fente : 17 cm



hauteyr-dos.JPG

 

Au milieu devant, une boutonnière pour fixer peut-être au corset ?

Tour de taille : 62 cm seulement !!!

Hauteur devant jusqu’à la fente : 10 cm

 

tour-de-taille.JPG

 

C'est une culotte très, très large pour un si petit tour de taille !!!

 

ample.JPG

Comme toujours autrefois,

le linge était marqué de belles initiales brodées.

 

DSCF7995.JPG

 

E.B      Ces culottes n'ont pas appartenu à ma grand-mère née en 1875, mais plutôt à la génération précédente : les "petites tantes" dont nous avions deux robes d'adultes mais de taille 12 ans.

Je me renseigne et demande à mes frères et soeurs des photos de ma grand-mère et des "petites tantes".

 

 

Je vous présente cette pièce de lingerie ancienne,

pour compléter l'article de Lydie du blog Milfontaines  :

la Bourdaloue.

 

http://milfontaines.over-blog.fr/article-la-bourdaloue-62326238-comments.html#anchorComment

 

 

Je ne connaissais pas cet ustensile et n'en ai jamais vu.

 

Amusant, d’imaginer les femmes dans les églises en train de l’utiliser sans aucune pudeur !!! 

 

Vous pouvez aller voir l'Atelier d'Arachnée

Du pantalon fendu au string : histoire de la petite culotte

(je sais, c'est osé ! mais sérieux)

http://www.atelier-arachnee.fr/article-22518755.html  

 

 

Bonne journée

Merci de votre visite

Publié dans objets anciens

Commenter cet article

fanou53 19/12/2010 23:42


Un article très intéressant sur les culottes fendues, je connaissais ces culottes et cette pratique, j'en ai vu dans des musées et une fois sur une fête maraîchine ou des laveuses avaient étendue
des sous-vêtements des années 1900.
Je rechercherais dans mes photos et si j'ai quelque chose je te ferais signe.
Bonne nuit
Fanou


Jeanne-Marie 23/12/2010 15:27



Merci, Fanou. En faisant des recherches et avec les commentaires des aminautes, on découvre des choses étonnantes. Bon Noël



katara 16/12/2010 07:29


Belle journée de jeudi à toi Jeanne-Marie.


Jeanne-Marie 21/12/2010 08:01



Bonne journée



katara 13/12/2010 14:56


Un très bon lundi à toi.


Jeanne-Marie 15/12/2010 04:46



Merci de ta visite



Marithe 12/12/2010 21:41


C'est super d'avoir pu garder des vêtements anciens et de nous les montrer .Cela nous permet de vivre des moments de la vie des aïeules
Bises


Jeanne-Marie 15/12/2010 04:45



Nous avions dans notre enfance des robes qui ont été abîmées ou perdues lors de déménagements. Je conserve précieusement ce qui reste. Bises. Bonne journée



Marithe et Alain 12/12/2010 19:40


Pas obligatoirement à la campagne, j'ai le souvenir d'avoir vu cela en pleine ville, un pied sur le trottoir l'autre sur la chaussée quelques instants après un petit ruisseau....Il fallait être un
peu observateur car la longueur de la robe laissait une certaine intimité...
Autres temps autres moeurs, dans un siècle nos descendants seront peut être pliés en deux en voyant ce que l'on porte maintenant
Bonne soirée Alain


Jeanne-Marie 15/12/2010 04:34



Merci pour ton témoignage. Je n'ai pas le souvenir d'avoir vu ça dans mon enfance. Les robes longues, c'était pour les religieuses, ou pour les mariages, et les culottes fendues, je datais vers
1850-1880. Et je me trompais...


Un com de Béatrice sur http://anouch48.over-blog.com/ext/http:/ parle de l'an 2000 ! C'est étonnant. Bon mercredi



Veronique Brosseau 10/12/2010 17:57


je passe te souhaiter une belle journée, soleil c'est bien agréable ...


Jeanne-Marie 10/12/2010 23:30



Belle journée ensoleillée, mais froide. Ce matin, -5°, à 10h, je suis allée de St Martin à St Mathurin par la levée. La Loire semblait gelée.  Bonne nuit



Nicole 09/12/2010 11:39


Très intéressant ton article et tous les commentaires sur la vie d'autrefois. Chez nous, les femmes travaillaient beaucoup dans les champs pour le démariage et le désherbage des betteraves
(spécialité de la Picardie), elles portaient ces culottes. Malheureusement je n'en ai pas récupéré auprès de mes grands-mères.
Bonne journée
Nicole


Jeanne-Marie 10/12/2010 23:51



Qu'appelles-tu démariage des betteraves ? Jusqu'en quelle année ont-elles porté ces culottes ? Et la génération suivante ? Merci et Bon samedi 



katara 09/12/2010 06:42


J'ai été voir le dernier article, sur la culotte. Je pensais qu'elle était fendu pour pouvoir uriner sans la retirer !mdr. bonne journée à toi


Jeanne-Marie 10/12/2010 23:48



Bien sûr, elle était fendue.  Bon samedi



Sylvie 08/12/2010 10:18


bonjour et merci d'avoir publié dans ma communauté Coutumes et Traditions.
C'est un bel article et beaucoup d'entre-nous, surtout les plus jeunes, ne connaissent pas ces culottes donc très intéressant de parler de tels sujets. On apprend effectivement beaucoup avec nos
blogs. Et le passé, la vie de nos ancêtres c'est intéressant aussi.
chez mes gr-parents, pas de toilettes, ma grand-mère allait dans sa buanderie et au fond il y avait un trou ! et mon gr-père allait dans le tas de fumier, et c'était pourtant à Angers. Mon père
plombier a toujours voulut leur installer les toilettes mais ils n'en ont jamais voulu ! et nous petits on n'aimait pas aller chez-eux faire pipi !!! mais il y a 50 ans les toilettes existaient
déjà. Alors quand on pense à l'époque des rois, où ils faisaient en public !!!
bonne journée à toi et à bientôt pour d'autres articles aussi intéressants.


Jeanne-Marie 10/12/2010 23:46



Merci Sylvie. Peux-tu préciser en quelle année ? Et le tas de fumier, c'était donc une ferme à Angers, ou un jardin ? A Bientôt, bon samedi


 



Veronique Brosseau 08/12/2010 09:41


chez mes parents, beaucoup de sous vêtements ainsi et de magnifiques jupons aussi ... de la grand mère de ma mère, c'est ainsi, elles ne devaient certainement pas se dévêtir pour aller aux
toilettes ... si toilettes , il y avait ...
pour la toile et l'araignée, il s'agit d'une animation (il faut cliquer dessus et on voit comment l'araignée tisse sa toile, en partant toujours du milieu ..., c'est joliment fait)


Jeanne-Marie 10/12/2010 23:42



Merci pour ton com. Il serait intéressant de dater l'utilisation de ces sous-vêtements, et de connaître llllllll'âge des femmes. Et la génération suivante, que portait-elle ? Bon samedi



Dolus1 07/12/2010 20:52


Pour compléter mon commentaire, va voir la page sur "mon grand père était breton" et tu verras son mariage en 1906. Toutes les femmes ont des robes longues y compris la mariée et les dessous ... je
ne t'en dis pas plus ! Pourtant les femmes et hommes étaient tous paysans ou employés au chemin de fer de l'Ouest, sans grande fortune. C'est super intéressant un blog pour s'enrichir ! Je suis
contente de ton sujet aussi. Bisous de Lydie


Jeanne-Marie 10/12/2010 23:36



J'avais vu ton blog. Je continue mes recherches pour compléter au mieux ces informations. A bientôt



Christiane 07/12/2010 18:45


Me revoilà !
J'avais 11-12 ans quand mon arrière grand-mère est décédée.
J'ai été vraiment honteuse quand j'ai compris, je l'ai mal jugée dans mon ignorance des coutumes. Ce n'est que plus tard que j'ai découvert que c'était "normal" pour elle.
Il n'y avait pas l'eau courante mais un puits et tous les matins je la voyais disparaître dans sa chambre avec une bassine pour ses ablutions quotidiennes.
Je vois en lisant les commentaires que ce n'était pas seulement une coutume régionale !!!
Bonne soirée.
Christiane


Jeanne-Marie 10/12/2010 23:23



Merci de toutes ces précisions. Je vais continuer l'enquête autour de moi, pour avoir des dates. Bonne soirée



mitou 07/12/2010 17:30


Si tu regardes mon blog!!il y a quelques jours j'ai fait un reportage sur les tours de l'Argoêt là tu peux y voir des toilettes !!!!
bisous MITOU


Jeanne-Marie 09/12/2010 12:04



J'avais vu ton article et repéré les toilettes. Merci.Bisous JM



Sylvaine 07/12/2010 15:53


Elles sont à garder précieusement :)


Jeanne-Marie 07/12/2010 17:24



Oui bien sûr. Elles étaient dans un tiroir dans ma chambre. Je garde ainsi beaucoup de "vieilleries".


Bonne soirée



mitou 07/12/2010 15:02


Et bien chez moi en Bretagne les paysannes faisaient pipi debout !!j'en ai vu faire !!j'avais à peut près une dizaine d'années !!! pas étonnant que l'ouverture soit si large !!!par contre les dames
de la ville glissait un pot de chambre sous leur robes !!!!
drôle quand on pense que cela fait à peine 50ans et encore pas tout à fait !!!!
bisous et bonne journée
MITOU


Jeanne-Marie 07/12/2010 17:21



Merci de ton com.


Nous faisons une étude très sérieuse sur les culottes fendues et les cabinets comme ont disait alors !!!


Il y a 50 ans en ville, il y avait des toilettes, ne serait-ce qu'au fond du jardin, et même en campagne. Je n'ai vu qu'une maison à la campagne où on allait dans une dépendance avec le tas de
cendres pour recouvrir.


Il est vrai qu'en 2004, nous avons acheté une ancienne ferme. La Mémé avait 94 ans, Pour tout confort, il y avait l'électricité, l'eau courante sur l'évier, la cheminée, et on n'a trouvé aucune
trace de cabane de WC, ce devait être le tas de fumier.


Bonne soirée



Christiane 07/12/2010 13:38


Mon arrière grand-mère portait ces culottes.
Et, je peux bien le raconter maintenant, il y a prescription, elle faisait pipi debout.
C'était à la campagne en Dordogne où elle était fermière.
Elle s'arrêtait au milieu du chemin ou dans la cour et écartait les jambes. Et point de bourdaloue !!!
Il m'a fallu un certain temps pour comprendre ce qu'elle faisait..
Elle est décédée en 1957 ou 58 et a pratiqué ainsi jusqu'à la fin de sa vie.
C'était par ailleurs une personne très propre...
Bises et bon après-midi.
Christiane


Jeanne-Marie 07/12/2010 17:08



Merci de ton com, Christiane. Là au moins, on a des une idée précise de la réalité dans les campagnes à une époque pas si lointaine.


Autrefois, sans aucun confort, sans eau courante, les gens étaient souvent très propres. Plus que certains maintenant avec tout le confort...


Ma grand-mère est décédée en 1956, j'avais 5 ans et 1/2. J'attends les photos et coms de ma soeur aînée. Je ne pense pas qu'elle ait pratiqué le pipi debout, vu son milieu, son éducation, la vie
en ville, mais je me trompe peut-être...


Bonne soirée